Mis en place de mesures contre les immeubles inoccupés

La taxe sur les immeubles inoccupés doit absolument être maintenue, mais la Ville doit également engager des mesures plus stimulantes pour contrer l’inoccupation. Il s’agit, en outre, de mesures qui lient la demande d’espace à l’offre (de bâtiments inoccupés). Quelques exemples : 
-    Des avantages pour les propriétaires privés qui rendent accessible leur immeuble inoccupé à condition que l’impôt économisé soit investi dans la rénovation de l’immeuble.
-    Des exonérations pour les propriétaires qui mettent leur immeuble à disposition d’œuvres caritatives/d’organisations non-marchandes.
-    Utiliser plus souvent la procédure de gestion publique (saisie d’une propriété longtemps restée inoccupée, la rénover, la mettre en location comme logement social. Une fois que l’investissement est remboursé, le bien retourne au propriétaire).