Reconnecter Laeken

De nombreux habitants engagés dans des projets à Laeken ont collaboré ensemble au programme de Change.Brussels. Vous trouverez ici quelques propositions « spécifiques pour Laeken ». Nos idées pour améliorer la propreté publique, la sécurité à Laeken et la mise en place d’une politique de logements abordables ne figurent pas dans le présent document, mais bien dans notre programme général. 

 

Nous souhaitons créer une «  promenade verte » qui relierait les nombreux parcs et lieux emblématiques au sein de Laeken; un axe où il est agréable de faire du vélo et se promener en toute sécurité, sans interruption, et où l’on rencontre le moins de voitures possibles. « La promenade verte» passera ainsi par la place Sainctelette (lien vers le piétonnier dans le centre et avec KANAL) et prendra deux directions : D’une part, un itinéraire vers la Tour japonaise, d’autre part un itinéraire en direction du petit parc situé à l’Arrêt Royal au Canal en passant par le boulevard Léopold II.
Comment ? En complétant les « chaînons manquants », en palliant aux manquement sur cette promenade. Plus précisément, nous souhaitons:

  • L’aménagement d’une infrastructure cyclable et des traversées piétonnes sécurisées sur l’ensemble de la promenade.

  • Ralentir la circulation sur les grands boulevards encombrés en aménageant des ronds-points. Transformer ces ronds-points en petits parcs avec des arbres, des bancs et des œuvres d’art pour animer l’espace public. 

  • Créer une « promenade verdurisée » depuis la sortie du métro Bockstael par le premier tronçon de la Rue des Artistes, au travers du petit parc (actuellement fermé)/en passant par l’étang du Square Prince Charles, tout droit vers la Rue Draps-Dom et avec passage au-dessus du Donderberg (à présent fermé) vers le site des anciennes serres de culture (à présent fermées). Et continuer ainsi vers les Jardins du Fleuriste et autres parcs (cf. étude de Bruxelles Urbanisme et de Patrimoine).

  • Placer une passerelle qui relie la fin étroite du futur (dernier tronçon) parc Tour & Taxis avec la Rue Laneau (en continuant vers la Place Émile Bockstael).


  • Des liaisons piétonnes et cyclables le long de la ligne de train L50 jusqu’au canal (cf. étude infrastructure cyclable du contrat de quartier Bockstael).

  • Ouvrir au public le tronçon du parc Palais Royal limitrophe au petit parc Arrêt Royal (la petite gare du Roi).

  • Placer une passerelle cyclo-piétonne au-dessus du canal à hauteur du petit parc Arrêt Royal (liaison avec le parc de la Senne).

 

Rendre les places laekenoises aux habitants

Nous souhaitons transformer la petite place devant l’Église Notre Dame en un véritable parvis. Des événements comme la fête de la soupe et le marché matinal dominical démontrent le potentiel de cet endroit. Avec quelques mesures simples,  nous pouvons significativement accroître le potentiel de cette petite place : nous voulons par exemple limiter la circulation automobile autour du parvis.

Avec l’installation de plantes à hautes tiges et des barrières, nous fermons le côté de l’Avenue de la Reine où la circulation est dense, ce qui rendra le parvis beaucoup plus agréable et plus calme. La magnifique fontaine mérite d’être valorisée, c’est pourquoi nous souhaitons la faire fonctionner en tout temps ! Lorsque la rénovation de l’ancienne gare sera terminée et le petit parc Annie Cordy qui l’entoure réaménagé, l’ensembel de cet espace deviendra un véritable pôle d’attraction. 

Osons faire de la Place Émile Bockstael une véritable place : interdite aux voitures, verdurisée, agréable et animée. Les voitures feront place à un kiosque, des bancs, de la végétation et un meilleur éclairage. Grâce à un éclairage scénographique, nous souhaitons valoriser le patrimoine alentours. Une traversée  sécurisée et réaménagée fera le lien avec la Rue Marie-Christine. 

 

Mobilité : En finir avec les « street racers » et les frustrations de stationnement

Ces dernières années, Laeken a connu une augmentation significative des accidents de la route. Ceux-ci sont malheureusement dus à la vitesse excessive. Des « courses » ont lieu à différents endroits à Laeken. Selon nous, la police devrait agir de manière beaucoup plus stricte à ce phénomène et des investissements importants en matière d’infrastructures routières sécurisées doivent être consenties : des casse-vitesse, des pistes cyclables surélevées, des voiries rétrécies, des traversées sécurisées et lisibles. L’ensemble de la commune de Laeken doit ainsi devenir une zone 30, et les abords de nombreuses écoles sécurisées via la création de « rues scolaires », ce qui est également bénéfique pour la qualité de l’air.

En journée, le Parking C doit devenir un parking de dissuasion, et la nuit, un endroit pour stationner les bus, camions et camionnettes. Tout comme à Schaerbeek, une interdiction de stationnement des bus et camionnettes en zone bleue doit être instaurée car ceux-ci occupent des places réservées aux riverains.

Conjointement avec l’Agence régionale du Stationnement, nous créerons un parking riverains aux abords de la Place Émile Bockstael. Au niveau du Brico, nous souhaitons que la façade du magasin soit avancé en front de rue, afin de créer un parking à l’arrière. Ces emplacements de parking seraient dès lors accessibles aux riverains une fois la nuit tombée.

Nous voulons stimuler l’autopartage. Aujourd’hui, seule Cambio est active à Laeken, Drive Now et Zip Car, ne sont pas encore présents sur ce territoire. 

La Gare de Bockstael présente un énorme potentiel : il y a une liaison directe et rapide vers Schuman, mais actuellement, il n'y a qu’un seul train par heure qui s’y arrête. Si nous voulons convaincre davantage de personnes à prendre le train, nous devons insister auprès de la SNCB pour qu’elle rénove la gare ferroviaire et qu’elle augmente la fréquence de la ligne 50A. 

 

Laeken : the new place to be

Faire de Laeken un pôle touristique. Notre objectif ? Que chaque touriste reste une nuit de plus à Bruxelles afin de découvrir les merveilles de Laeken. « La promenade verte » évoquée ci-dessus présente un énorme potentiel touristique car elle traverserait de nombreux quartiers et dessinerait un parcours longeant le patrimoine très riche de Laeken. Cette petite partie de Bruxelles mérite ainsi une meilleure signalisation touristique et davantage de promotion. La jeunesse locale pourrait y contribuer : nous les formerons pour qu’ils deviennent de fiers ambassadeurs et de véritables guides touristiques.

Le patrimoine laekenois mérite d’être également valorisé ! Les serres royales et l’atelier du sculpteur Ernest Salu, fermés la plupart du temps, devraient être ouverts de manière plus régulière au public; la tour japonaise et le pavillon chinois méritent également une rénovation en profondeur. La visite du patrimoine laekenois devrait par ailleurs être gratuite pour tous les Laekenois (serres, planétarium, Atomium, Mini Europe, etc.). 

Laeken mérite davantage d’attention. La ville doit selon nous mieux répartir les festivités organisées sur son territoire et ainsi organiser davantage d’activités culturelles à Laeken. En organisant par exemple des concerts, un cinéma en plein air, des parcours d’artistes...

Dans nos rues commerçantes, nous compter mettre toute notre attention à la diversification de l’offre commerciale, et éviter à tout prix que des immeubles deviennent inoccupés (en installant par exemple des pop-up stores dans les immeubles inoccupés ou pourquoi pas en transformant  la Rue Fransman en une « rue culinaire » avec des spécialités du monde entier.)

Celui qui ouvrira - finalement - à Laeken un café à prix abordables servant un café de qualité et des repas sains rendra beaucoup de Laekenois heureux.

 

Infrastructure : de nombreuses possibilités

Laeken dispose d’ores et déjà de nombreuses écoles, mais, malgré tout, nombreux sont les parents qui ne trouvent pas de place pour leurs enfants. Nous avons dès lors besoin de davantage d’écoles (en particulier d’écoles des devoirs), surtout si l’on tient compte des futurs logements qui seront construits (NEO, Tivoli, T&T). L’école européenne pourrait, après les cours, rendre ses infrastructures (sportives) accessibles aux gens du quartier.

L’ancienne antenne de quartier au n° 166 de l’Avenue Émile Bockstael a le potentiel de se développer en véritable « maison des associations ».

Nous voulons installer des kiosques dans tous les parcs laekenois (avec des boissons, des toilettes et des casiers pour les joggeurs) !

Le projet AU BORD de l’EAU situé au monument du Travail est une initiative ludique et enrichissante qui mérite un ancrage structurel. C’est également l’endroit idéal pour un bateau-piscine sur le canal.

L’immeuble monumental du Byrrh à Laeken est en cours de rénovation et sera transformé en centre d’entreprises. C'est une bonne chose ! Cela doit devenir une maison ouverte avec, de préférence, des activités économiques lancées par des Laekenois et/ou qui répondent à des besoins de la population laekenoise (pain, marché bio...). Une école pour apprendre le codage aurait parfaitement sa place aussi

 

NEO : le développement du site du Heysel est un dossier crucial pour Laeken. 

Nous sommes partisans
d’une densification du site du côté Nord (logements supplémentaires, regroupement de toute une série de fonctions);
de plus d'infrastructures sportives et de meilleure qualité
de l’extension du Parc du Verregat;
de la création d'un accès de verdure aux parcs à hauteur de l’ancien bureau de police sur l’Avenue Houba Destrooper;
de la suppression de la circulation de transit et du stationnement à l’Atomium;
d’énormes investissements dans les transports publics

Nous avons nos propres réflexions :
quant au shopping center : beaucoup trop grand;
quant à l’impact sur la mobilité : de nombreux visiteurs continueront à venir en voiture et le Ring est déjà «saturé»
quant au manque d’investissements dans les infrastructures collectives (et plus précisément les écoles);
Pour nous il est clair, ce dossier doit être remis sur la table : une bande de circulation pour les voitures dans le parc d’Osseghem est totalement inacceptable.

 

Une administration communale qui met les Laekenois en première place

Ajouter au budget de la Ville un chapitre permettant d’examiner les investissements de celle-ci par quartier (combien d’investissements sont destinés à Laeken ?).

Augmenter fortement les heures d'ouverture et l’offre de l’antenne administrative de Laeken.

L’ouverture d’un guichet citoyen où les citoyens peuvent demander un budget de quartier. Ce budget peut être utilisé : 
pour l’embellissement du quartier, pour animer des espaces inoccupés, rendre une rue vivante et agréable ou toute autre initiative qui rassemble le quartier. Nous nous engageons à rendre la procédure aussi transparente et la plus simple possible. Nous travaillerons sur la base de la confiance : les habitants recevront l’argent avant que le projet n’ait lieu et devront ensuite justifier les coûts. Le budget mis à disposition sera conséquents afin de pouvoir soutenir et concrétiser de nombreux projets.