Liberté et moyens pour les institutions culturelles 

Nous chérirons nos nombreuses institutions culturelles bruxelloises et leur donnerons la liberté et les moyens de faire leur truc. La Ville ne doit pas essayer de leur reprendre des tâches en devenant elle-même un acteur culturel actif. Nous veillerons toutefois activement à une meilleure répartition des activités culturelles. Aujourd'hui, il y a une suroffre dans le centre et un manque à Laeken, Haren et Neder-Over-Heembeek. Nous demanderons aux centres communautaires et maisons de la culture de réfléchir ensemble à un programme pour l’ensemble de la ville.