Dries Verhaeghe

Chère bruxelloise, Cher bruxellois,     


J’habite entre la rue Neuve et la place des Martyrs. Les défis auxquels mon quartier est confrontés sont également d’application sur toute la ville. Il s’agit des points suivants : 
 

  1. Propreté publique – en raison des personnes qui urinent sur la voie publique, il y a une odeur d’urine pénétrante à de nombreux endroits; 
    J’entends lutter contre ce phénomène à l’aide de sanctions administratives communales infligées par les agents de quartier et l’installation de sanitaires pour les hommes et les femmes; 

  2. Sans-abri – Selon les estimations, 50 à 60 personnes dorment en plein air chaque nuit dans mon quartier; 
    Il faut diriger les enfants des sans-abri vers les écoles. 
    Je veux des solutions durables dans la lutte contre le sans-abrisme. Les solutions d’urgence comme l’accueil nocturne et hivernal du SamuSocial ne fonctionnent pas. Je veux investir dans le « housing first ». Par ailleurs, le sans-abri bénéficie d’un toit et d'un accompagnement intensif. Le pourcentage de réussite s’élève à 80 %. 

  3.  De la verdure dans le quartier – Mon quartier et ses habitants aspirent à davantage de verdure; 
    Je veux habiter dans une ville de verdure. L’espace public dans notre quartier doit être subdivisé de manière plus intelligente et bénéficier de davantage de verdure. Il faut analyser la possibilité de réaliser un parc d’un hectare sur la toiture de l’Inno. 

  4. Immeubles inoccupés – cela fait des années que de nombreux immeubles de notre quartier sont inoccupés;
    Je veux que les immeubles abandonnés (ex. : Odisee dans la rue des Sables et l’hôtel abandonné sur la place des Martyrs) dans notre quartier soient affectés de manière temporaire pour des besoins artistiques, culturels ou sociaux. 

     

Entre-temps, cela fait près de 20 ans que j’habite à Bruxelles-Ville. J’ai étudié le droit et je gère une entreprise de titres-services. Grâce à mon entreprise, je m’investis pour l’emploi des travailleurs peu qualifiés. Par ailleurs, j’aspire à une ville agréable et où il fait bon vivre, et je suis un fervent cycliste. Bruxelles est un endroit agréable pour habiter et travailler et grâce à votre soutien, je veux m’engager pour le rendre encore meilleur.